Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Jan

Toi, ça mon moi ... !

Publié par Déthéines  - Catégories :  #Live

Toi, ça mon moi ... !

Freud distingue deux topiques de l'inconscient/ conscient dont le premier se distingue par le conscient, préconscient ( autrement dit, la mémoire accessible) et l'inconscient, comprenant notamment les souvenirs refoulés, inaccessibles.

Le second topique différencie le ça, pôle pulsionnel inconscient, instinctif de la personnalité, le Moi et le Surmoi. Le moi, conscient, médiateur du ça et du Surmoi, s'adapte à la réalité, là où le ça e se préoccupe pas des contraintes extérieures.

Il modifie donc le ça, refoulant ainsi nos pulsions. On peut soit les refouler ou contrairement les amplifier. Le Surmoi, inconscient est l'intériorisation de l'interdit, des exigences parentales, sociales, culturelles, de l'autocritique.
Je trouve qu'aujourd'hui, face aux idéaux de l'humanité, aux valeurs de la société, les jugements des autres, il y a une grande compensation à la vie instinctive, Il y a un grand obstacle entre ce que l'on peut faire, dire ou non.
C'est pourquoi, que même entre groupe d'amis ou en famille, je ne me sens pas libre totalement, de laisser sortir mes pulsions, mes émotions naturellement.
"ça bouillonne à l'intérieure de moi, j'imagine mes réactions dans ma tête, et mon Moi contrôle mes actions, Ma tête crie mais mes membres ne bougent pas."

En lien, Freud décrit la libido comme une forme d'énergie psychique, souvent liées à la sexualité ou à l'agressivité, dans un but final d'atteindre le plaisir immédiat.

Ainsi, je ressens une sensation de contrôle constant. Je connais peu de gens qui ne me jugent pas, qui me comprennent et ensuite c'est assez dur d'exprimer toutes ces tensions que je garde en moi. Je crois que c'est pour cette raison que je suis anormalement stressée.
"Je sens dans mes membres une loi qui n'est pas la mienne, qui s'oppose à ma volonté, à moi !"
Malgré le travail, le sport, la relaxation, la psychologie, je n'arrive pas à changer mon attitude, que je ne veux pas changer mais bien obligée, je crois.
Je remarque beaucoup de jugements face à mon comportement, je sort de l'ordinaire et ça fait peur aux gens, aux personnes qui m'entourent, j'ai ainsi même du mal à avoir de bonnes relations avec des personnes d'amitié, d'amours.
Malgré tous, je remarque régulièrement que la société nous moule à sa manière, grâce aux médias, à la politique, à notre système de consommation qui rentre dans notre éducation générale sans que l'on le remarque. Je trouve ça honteux, que notre sensations, nos expressions sont ainsi intériorisées. Même les enfants actuels, quand j'en voit certains, on dirait qu'il veuille grandir plus vite que leurs âges, leurs mentalités sont différentes, ainsi en grandissant trop vite, il n'explore pas tous les champs de leur enfance, leur ressentis corporelles, dans autres, et enfin ne libére pas leurs pulsions.
La dernière fois, sur le parking de mon supermarché assez grand, je vois une petite fille de 4 ans, elle marchait devant ses parents tout à fait normalement jusqu'au moment, où une voiture passe devant elle, elle a eu évidemment le réflexe de reculer. Ses parents ont eu eux le réflexe de l'engueuler royalement et de la corriger (sans aucunes violences) pour cette érreur. J'ai trouvé ça scandaleux, une petite de 4 ans, ne connait pas spécialement le danger des voitures, les parents essayent ainsi d'en faire une jeune adulte, la petite n'a rien compris à sa punission, aucunes explications ne lui a été donnée, comment voulez vous que nos enfants grandissent en comprenant ce qui les entourent, si on traite ses informations comme déjà acquises ???
Et comment nos adultes, pouvons nous nous exprimer naturellement ?
Malheureusement, je n'ai pas encore d'enfant mais il me tarde t'en avoir, pour le guider vers une découverte et des ressentis face à ce qu'il l'entourera. Cependant, quelques fois, je pense qu'avec un enfant notre capacité d'expression s'accroit, nos tensions se libérent comme celles de l'enfant.
En hiver, ce que j'adore faire, je crois comme tout le mode, c'est des batailles de boules de neige et de faire un château fort, bref comme les enfants. La dernière fois que j'en ai fait, j'ai été terriblement juger par le pauvre reseveur de la boule de neige !
Dois je attendre d'avoirs des enfants pour réaliser les choses que j'aime tant ?
Heureusement, que mon métier de psychomotricienne (un article suivera !), me permet d'aider certains enfants à s'exprimer en autres et me fait le plus grand bien.
Quelques jours, j'ai envie de tous lacher, de partir dans un nouveau pays et de recommencer ma vie, je le ferais surement un jour, un jour ou j'aurais assez d'économie ou faire peut être le tour d'un pays, comme la France en vélo électrique pour découvrir le pays, mais ça c'est une autre histoire, donc pour faire connaissance d'autre culture, d'autres personnes qui m'aiderait (je suppose) à me comprendre, à libérer mes tensions, à être à nouveau moi.
Bref c'est tout moi !
Toi, ça mon moi ... !

La vraie valeur d'un homme se détermine d'abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer du Moi

Einstein

Deux choses remplissent mon esprit d'une admiration et d'un respect incessants : le ciel étoilé au dessus de moi et le loi morale en moi.

Kant

Le moi profond reste le meilleur des maques antirides

Proust

Nous aurions du être dispensé de traîner un corps, le fardeau du moi suffisait

Cioran

Le moi est une cabine d'essayage, on s'y enferme avec so miroir pour y choisir son image

Comte

Commenter cet article

À propos

Extrait vitalisant, au parfum ressourçant & pétillant